•  Patrick a enfin traversé le Golfe des Peines.

    Malheureusement, il n’est pas au bout de ces peines ...

    puisqu’un texto du 1er juin confirme « l’attente au mouillage de Puerto Barrosa ». (Barroso ou Barrosa, je ne sais pas quel est le bon nom —de plus, je l’ai baptisé, par erreur— Barroco).

     

    NOUVELLE NAVIGATION SUR LES CANAUX CHILIENS VII

     

    RETOUR SUR LES PRÉCÉDENTS MOUILLAGES

    Le Canal Messier débouche dans le Golfe des Peines dans la Baie Tarn. Patrick a mouillé dans la Caleta Ideal (22) ; puis il est passé à Puerto Francisco (24), pour aller à Caleta Tortel (23), sans s’arrêter. Il s’y ancrera au retour, avant de traverser le Golfe des Peines pour Puerto Barroso/a (25)

     

    NOUVELLE NAVIGATION SUR LES CANAUX CHILIENS VII

     

     

    NOUVELLE NAVIGATION SUR LES CANAUX CHILIENS VII

     

    « Ma route croise souvent celle des canards vapeur ou " pato vapor comun ou quetro non volador " qui fuient à tire d'aile le passage du bateau. Pas exactement. Car ces jolies bestioles, au bec orange vif et au plumage gris métallique, ne peuvent pas voler. Ils utilisent leurs ailes atrophiées comme des rames battant très rapidement la surface de l'eau, et les propulsant à plus de 20 km/h. L'aspect de l'ensemble, ils vont généralement en couple, fait penser à un bateau à roues.

    Oiseaux de mer vivant au Chili

    Le cormoran impérial se trouve de la Patagonie à la Péninsule Antarctique. Il montre un plumage blanc sur le ventre, jusque sous le cou. Le reste est de couleur bleu/noir avec deux bandes blanches sur les ailes et une tache sur le dos. Une petite crète apparait à la saison de la reproduction. Il a deux taches jaunes entre le bec marron et les yeux, qui sont cernés de bleu.

    Le cormoran de Magellan « cormoran cuello negro ou cormoran de las rocas » se rencontre de Valdivia à la Terre de Feu et au Cap Horn, ainsi qu'en Uruguay. C'est le plus commun des oiseaux de l'extême Sud. Son plumage est bleu/noir et blanc sur la poitrine. Il présente deux taches blanches de part et d'autre de la tête, près des yeux, et une petite crête. Le bec est noir avec une brillance rouge autour des yeux ».

    Le voilier n’est pas celui de Patrick. J’ai mis des photos de Patrick que vous connaissiez déjà, parce que je les aime bien et que je n’avais pas assez de photos pour le montage.

     

    NOUVELLE NAVIGATION SUR LES CANAUX CHILIENS VII

     

    Patrick est arrivé à CALETA TORTEL (23), non sans mal. Il ne voyait pas grand chose. De plus les cartes sont fausses. Ils voguait dans les terres. Il a dû faire demi-tour avant de parvenir à s'y ancrer. Il y a passé quelques jours. 

     

    NOUVELLE NAVIGATION SUR LES CANAUX CHILIENS VII

    hommage aux indiens Kawaskars

     

    NOUVELLE NAVIGATION SUR LES CANAUX CHILIENS VII

     

     

    NOUVELLE NAVIGATION SUR LES CANAUX CHILIENS VII

     

     

    NOUVELLE NAVIGATION SUR LES CANAUX CHILIENS VII

     

     

    NOUVELLE NAVIGATION SUR LES CANAUX CHILIENS VII

     

     

    NOUVELLE NAVIGATION SUR LES CANAUX CHILIENS VII

     

     

    Deux photos du voilier pour terminer ...

     


  • texto du 28 mai

    « je suis à Puerto BarroSo (N°25) 46°49 S/75°17 W, péninsule Tres Montes, après un gros coup de N0 cette nuit et une avarie sur le régulateur. La même qu’au Brésil. J’avais fabriqué une pièce de rechange à Buenos-Aires. Chiloe se rapproche... ».

    Patrick a enfin traversé le Golfe des Peines.

    NOUVELLE NAVIGATION SUR LES CANAUX CHILIENS VI

     carte à jour le 29 mai 2015

     

                                    —RETOUR EN ARRIÈRE—

                                LE CANAL WIDE (ESTERO DOCK)

                                LE PASO DEL ABISMO

                                LE PASO DEL INDIO (PUERTO EDEN)(21)

     

    NOUVELLE NAVIGATION SUR LES CANAUX CHILIENS VI

    le canal Wide

     

    NOUVELLE NAVIGATION SUR LES CANAUX CHILIENS VI

    le Paso del Abismo (la Passe de l'Abîme)

     

    PUERTO EDEN —LES PANNEAUX—

    - Celui sur fond marron

    SITUATION GÉOGRAPHIQUE (49°08 S/74°26 W) : Puerto Eden est située sur la côte occidentale de l’Ile de Wellington (au sud du golfe des Peines), sur la rive ouest du Paso del Indio (la Passe de l’Indien), dans le parc Bernardo O’Higgins.

    INFORMATION DÉMOGRAPHIQUEEn 2002, on y dénombrait 70 femmes et 106 hommes. (la population a considérablement augmenté selon le panneau de bienvenue au-dessous : 3 252 901 ha, si c’est bien ce qu’il désigne)

    HISTOIRE DU VILLAGE KAWESQARIl y a 6000 ans, les anciens kawesqars habitaient depuis le Golfe des Peines jusqu’au détroit de Magellan, disposant de peu de biens pour vivre : un canoë, une hutte couverte de peaux de bêtes, d’écorces et de feuillage d’arbres, pouvant être démontée et remontée rapidement. Vivant de la pêche, de la chasse et de la cueillette. Ils s’alimentaient de loups de mer, de phoques et de baleines.

    Actuellement vivent à Puerto Eden les derniers descendants des kawesqars.

    DIRECTION DES TRAVAUX PORTUAIRES — MINISTÈRE DES TRAVAUX PUBLICS— JUIN 2011— RÉGION XII DE MAGELLAN ET ANTARCTIQUE CHILIEN

    Pour cette population nomade, l’installation, en 1968, de maisons préfabriquées a été désasteuse. De plus, trois cents personnes de l’île de Chiloe seraint venues coloniser la région de Puerto Eden. La compétence de ces dernières a été défavorable aux Kawesqars.

    - Sur le panneau bleu, on devine qu’il est question du programme scolaire pour les écoles rurales : Internet para todos

    - Le dernier panneau encadré de visages indigènes souhaite la bienvenue en Kawesqar probablement : ALHOI LAJEP

     

    NOUVELLE NAVIGATION SUR LES CANAUX CHILIENS VI

     

     

    NOUVELLE NAVIGATION SUR LES CANAUX CHILIENS VI

     

    NOUVELLE NAVIGATION SUR LES CANAUX CHILIENS VI

     

     

    NOUVELLE NAVIGATION SUR LES CANAUX CHILIENS VI

     

    C'est fini pour aujourd'hui. 

    à suivre


  •      De la mairie en bois, comme toutes les maisons de Caleta Tortel (23), où il y avait un modeste accès à Internet, Patrick m’a envoyé près de 150 photos concernant sa navigation sur les canaux depuis Punta Arenas. Il a privilégié les noms des canaux ­­—le titre prend tout son sens— que jalonnent les mouillages, dont on reconnaitra les appellations.

         Il a rencontré le voilier de deux Belges à Tortel, avec lesquels il a sympathisé. Ils ont attendu un moment favorable pour la quitter.

        Ils ont fait route sur le canal Martinez vers le Golfe des Peines. Deux jours (23 et 24 mai, je crois) pour arriver à la Baie Tarn au sud du Golfe. Les journées sont très courtes : il fait jour à 9 h et à 18 h la nuit tombe.

          texto du 25 mai, 16h « Re-bloqué au mouillage avec le bateau belge à Puerto FRANCISCO, 47°44 S/ 74°34 W » (24), dans la baie Tarn, en face de Caleta Ideal.

     

                                     —RETOUR EN ARRIÈRE—

     

    NOUVELLE NAVIGATION SUR LES CANAUX CHILIENS V

    Carte du canal (ou détroit) de Magellan : photos du tronçon entre Caleta Wood (12) et Bahia Borja (13)

     

    NOUVELLE NAVIGATION SUR LES CANAUX CHILIENS V

     Canal de Magellan, vers Caleta Wood (12)

     

    NOUVELLE NAVIGATION SUR LES CANAUX CHILIENS V

     Canal de Magellan, vers Bahia Borja (13)

     

    NOUVELLE NAVIGATION SUR LES CANAUX CHILIENS V

    Canal de Magellan, vers Bahia Borja (13)  

     

    NOUVELLE NAVIGATION SUR LES CANAUX CHILIENS V

    carte du canal Smyth, photos entre Puerto Mardon (17), Calenta Balendra (18) et Puerto Bueno (19)

     

    NOUVELLE NAVIGATION SUR LES CANAUX CHILIENS V

                                        canal Smyth

     

    NOUVELLE NAVIGATION SUR LES CANAUX CHILIENS V

                                          Canal Smyth

     

    NOUVELLE NAVIGATION SUR LES CANAUX CHILIENS V

                           Rencontre avec des phoques

     

     

     

     

     





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique