• V E R S  L’ A N T A R C T I Q U E (I)

    Mardi 26 janvier, 11h30

             À larguer les amarres de la bouée à Puerto Williams (1), au Chili, où Christophe et l'équipage sont venus me récupérer. En route pour une petite étape. Mouillage dans la caleta Los Tres Mares (2), au Nord de l'île Navarino, 54°56S /67°17W.

             J'ai retrouvé Christophe à Ushuaia, de retour d'un périple/charter au Cap Horn et autour de l'île Gordon. Quant à moi je me préparais pour le retour en Europe. C’est Christophe qui m’a proposé de les accompagner.

             J'ai laissé Céléphaïs sur une bouée dans le seno Lauta à Puerto Williams pour rejoindre Christophe, Emma et leurs équipiers/clients pour un voyage de trois semaines/un mois en Antarctique.

             De leur côté, Jacky, Juliette, Marlène et Frank sur Cachoeira, sont en route eux aussi pour l'Antarctique.

             La météo est l'axe de cette navigation. Depuis plusieurs semaines les dépres-sions se succèdent avec des vents de SW de 40 à 60 nœuds depuis le Horn.

            Il faut tenir compte de l'arrivée sur la Péninsule avec la glace. Des morceaux de pack ou des growlers, avec un vent fort, mettraient le bateau en danger.

     

     

    V E R S  L’ A N T A R C T I Q U E (I)

     

    Mercredi 27 janvier 

    Petite étape d'une trentaine de miles avec un vent de N/NW. Envoi du foc N 1. Allure de 6 à 7.5 noeuds. Mouillage dans la caleta Lennox Sur (3), face au bâtiment de l'Alcamar sur la côte W de l'île Lennox.

     

    V E R S  L’ A N T A R C T I Q U E (I)

     

             L'Alcamar, Alcadia del Mar, est une station de contrôle de l'Armada. Au nombre de 11, ces postes surveillent la côte chilienne, du canal de Beagle, de sa partie Ouest, jusqu'au Cap Horn. Tous les bateaux sont contactés par VHF et doivent décliner le nom du bateau, sa nationalité, le nombre de personnes à bord, passagers et équipage, le code international d'appel VHF, la provenance et la destination ainsi que la date et l'heure d'arrivée.

             L'Alcamar emploie un sous officier de l'Armada en poste pour un an, de novembre à novembre, qui a postulé pour venir ici, comme tous les Alcadia del Mar. Les demandes sont nombreuses car la solde est plus importante et la mission vaut une année de retraite supplémentaire. Sur deux cents candidats, un seul est retenu après de nombreux tests psychologiques et sanitaires. Ils doivent êtres mariés et avoir deux enfants entre 3 et 7 ans. L'appendicectomie est systématique. Ils sont ravitaillés tous les deux mois par un bateau de l'Armada + les pêcheurs de passage. Un hélicoptère vient deux fois par mois avec un infirmier(mière) pour une visite sanitaire, dentisterie incluse. À la fin du contrat, ils retournent à Puerto Williams puis ils sont affectés sur une autre base de l'Armada.

     

    V E R S  L’ A N T A R C T I Q U E (I)

     

     

    V E R S  L’ A N T A R C T I Q U E (I)

            

               L'Alcade et sa femme accueillent chaleureusement les équipages de passage et offrent volontiers thé, café et patisseries.

     

    V E R S  L’ A N T A R C T I Q U E (I)

     

    LE DÉTROIT DE DRAKE

             Large bras de mer, d’environ 1000 km, séparant l'extrémité sud de l'Amérique du Sud et l'Antarctique.

             Départ le 28 janvier à 15h du mouillage de Lennox Sur, à 35 milles du HornÀ 21 h, la latitude du Cap Horn est franchie. Le vent souffle N/NW 30 nœuds avec rafales, suivi de périodes de vents plus faibles à très forts, rafales à 45 nœuds pour finir SW 25/30 nds en arrivant sur la péninsule. Nombreux icebergs tabulaires depuis le milieu de la nuit. Nuit toute relative avec moins de quatre heures de crépuscule.  Les albatros géants viennent nous narguer et glissent dans le vent. À l'approche de la péninsule, les damiers du Cap et les pétrels géants tournent autour de Vénus.

    V E R S  L’ A N T A R C T I Q U E (I)

     

    L’ARCHIPEL DES ILES MELCHIOR

             Les îles de l’archipel Melchior sont l’île Eta à l’est, l’île Omega, à l’est, juste au sud de l’île Eta, les îles Sigma, à 4,8 km au nord d’Eta, l’île de l’Observatoire où est située la base Melchior.

             08h 15, le 1er février, atterrissage, après trois jours et demi et quatre nuits, en vue de l'archipel des îles Melchior, 64°19S/62°55W entre les îles Brabant et Anvers, nommées par Adrien de Gerlache lors de son hivernage en 1898 à bord de la Belgica. Grand soleil et ciel bleu, sur cet endroit d'exception. Une arrivée de rois.

             Grande émotion à bord car c'est pour tous, Emma exceptée, la 1ère visite en Antarctique, y compris pour Christophe. Nous laissons la station Argentine de Melchior sur bâbord. Un cruship, un bateau de croisières, cruising ship, de la compagnie du Ponant est au mouillage et organise sa noria de passagers à bord de zodiacs vers les rockeries de manchots.

     

    V E R S  L’ A N T A R C T I Q U E (I)

     

     

    V E R S  L’ A N T A R C T I Q U E (I)

            

           Christophe choisit de mouiller Vénus dans une baie de l’Oméga Channel, 64°19 S/62°55 W sur l'île Eta (4) avec 4 amarres à terre. Opération terminée à 11 h 15. Déjeuner puis repos pour tous.

    V E R S  L’ A N T A R C T I Q U E (I)

     

    LA PÉNINSULE

    Le détroit de Gerlache sépare l’archipel Palmer de la Péninsule Antarctique.

     

    V E R S  L’ A N T A R C T I Q U E (I)

     

             La petite baie de notre mouillage dans l’Oméga Channel est encombrée des débris de glace, ice flow, tombés cette nuit de la paroi de l'île qui forme le chenal. Sur la grève, 2 couples de manchots papous s'affairent, indifférents à notre présence.

             La navigation dans ces eaux est un éblouissement total. Nous glissons sur le miroir d'une autre réalité, sidérés de la beauté des choses. Les icebergs monumentaux sont les dômes d'une cité engloutie. Tabulaires monstrueux, pics, arches aux géométries de bleus, de gris, de blancs, de roses, dans une lumière grise et jaune sont les coupes fantasques d'un sculpteur fou.

     

    à suivre